www.nelinkia.com utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible (En savoir plus). En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation.
Publié le 27/10/2020 10:54 - Mis à jour le 27/10/2020 11:08

Quelles différences y a-t-il entre les référentiels ISO 22000, IFS et BRC ?

Plusieurs systèmes de management sont aujourd'hui mis en place pour garantir la sécurité des denrées alimentaires. Ces outils ont pour objectif de favoriser la communication entre fournisseurs et clients, en identifiant les dangers potentiels et en définissant les mesures à mettre en œuvre pour les maîtriser lorsqu’ils surviennent. Voici un guide pour comprendre les différences entre ces divers certificats. 

Présentation de l'ISO 22 000

La certification ISO 22000 qui émane de l’Organisation internationale de normalisation (ISO) résulte d’un travail collectif de toutes les parties prenantes issues de 35 pays qui ont participé à sa dernière mise à jour finalisée en juin 2018. En France, c'est la commission de normalisation AFNOR qui a représenté une trentaine d'organisations, dont des représentants de l’État, des industriels, des consommateurs, des organismes de certification, mais aussi le monde universitaire.

Logo de l'ISO 22000

La norme ISO 22000 peut être utilisée par l’ensemble des acteurs directs et indirects de la chaîne alimentaire, quelle que soit leur taille ou leur implantation dans le monde. Son utilisation n'est pas obligatoire dans le secteur agroalimentaire, mais elle est proposée à tous les acteurs. Près de 140 pays participent désormais au comité technique de l’ISO sur l’agroalimentaire, avec déjà plus de 840 documents publiés et tenus à jour. Ce système de management de la sécurité des denrées alimentaires conduit à déployer des moyens pour assurer la sécurité de ses produits et services. Le cycle PDCA (plan, do, check, act : planifier, réaliser, vérifier, agir) est ainsi déployé à deux niveaux : le premier s’applique au système de management, le second à la méthode HACCP recommandée par le Paquet hygiène.

Certains organismes ont déjà déployé une démarche de management de la qualité (ISO 9001) ou de management environnemental (ISO 14001). La norme ISO 22000 partage de nombreux points communs avec ces deux systèmes de management, notamment aux niveaux de la structure et de la démarche d’amélioration continue. La norme ISO 22000 offre une approche combinée et permet d’éviter la multiplication des normes de système de management.

Présentation des référentiels BRC et IFS

Il s'agit de référentiels privés. L’International Food Standard (IFS), d’origine franco-allemande, est une norme de sécurité des aliments commune, avec un système d’évaluation uniforme établi pour qualifier et sélectionner les détaillants. Le British Retail Consortium (BRC), d’origine anglo-saxonne, est également un référentiel privé préconisé par la Global Food Safety Initiative. Il est destiné aux fournisseurs de produits alimentaires vendus sous marques propres ou sous marques de distributeurs (MDD).

Logo référentiels IFS et BRC FOOD

Ces certifications permettent à un fournisseur de s'assurer qu'il répond aux exigences de sécurité des aliments ainsi qu'aux spécifications de ses clients. Un audit réalisé pour analyser les dangers permettra la mise en place des recommandations. Un organisme de certification contrôlera alors sa conformité.

IFS, BRC et ISO 22000 : quelles différences ?

logo sur lequel est écrit HACCP Certified

L'objectif de sécurité des denrées alimentaires est partagé par ces standards et tous les trois exigent la prise en compte des bonnes pratiques d’hygiène spécifiques au secteur agroalimentaire, la mise en place d’une démarche de type HACCP pour l’analyse des dangers et l’élaboration d’un système de traçabilité.

Néanmoins des différences subsistent. La norme internationale ISO 22000 repose sur une participation volontaire. Elle s’adapte à chaque entreprise en imposant une obligation de résultat uniquement. À l'inverse, les référentiels IFS et BRC sont imposés par des distributeurs à des industriels qui élaborent pour leur compte des produits à leurs marques, et ils exigent alors également des obligations de moyens. Par ailleurs, la certification IFS se concentre plutôt sur le marché européen, tandis que le BRC permet à des entreprises de mieux s'intégrer dans la grande distribution du marché britannique.

Notre newsletter : Découvrez nos actus, salons, nouveautés, nos meilleures offres...   Je m'inscris